Mardi 14 octobre 2014 2 14 /10 /Oct /2014 18:35

 FINIR DE BOUCLER LA CAMPAGNE 2014

 

Cette campagne fut de qualité, notre équipe est parfaitement rodée, notre skipper Pierre Le Normand a durant des journées entières barré la vedette Zéphyr à 4 noeuds maximum, sur des rails parfaits, un oeil au sondeur pour éviter d'abimer le matériel tracté par un cable (fibre optique) de 300 mêtres.

Nos deux ingénieurs Hervé Blanchet au magnétomêtre, et Sébastien Goguet au sonar, les yeux rivés sur leurs ordinateurs ont fait un travail de grands professionnels.

 

La météo fut clémente, un peu de brouillard, de la houle certes (il faut avoir le coeur bien accroché pour l'équipage), et le soir la vedette revenait vers 18h pour que l'équipage puisse être présent au de-briefing , ouvert à tous, à l'hotel Robert de 19h à 20h. Sur les quatre semaines, à part deux jours plus ventés, nous sommes sortis tous les jours sur les zones « L'Oiseau Blanc, » et sur les sites « Le Ravenel ».

Hervé Blanchet vient de nous faire parvenir le rapport scientifique de nos recherches 2014 (50 pages), avec le rappel de ce que nous avons fait les années précédentes.

 

Quelques photos de ce rapport vont vous résumer ce travail de recherche:

 

L'équipe scientifique: Hervé Blanchet et  Sébastien Goguet :

 

Acr1242149.jpg

 

La carte de recherches du Ravenel :

 

Ravenel.jpeg

 

Les cartes de recherches de L'Oiseau Blanc :

 

OB-1.jpeg

 

OB-2.jpeg

 

PREPARER LA CAMPAGNE 2015

 

Nous pensons, si nous trouvons les budgets, retourner à Saint Pierre et Miquelon. Nous réfléchissons sur les moyens, dates et zones à prospecter. Nous allons également demander à la Marine Nationale et au Ministère des Océans et de la Pêche du Canada s'ils n'ont pas des bateaux qui viendraient vers l'Archipel de mai à août 2015, comme nous l'avions fait pour le Suroît de l'IFREMER , le Laplace du SHOM, et les navires de la Marine Nationale de passage... Il faut aussi savoir leur transmettre notre passion, ce qui n'est pas évident!...

 

Les archives vont être à nouveau notre cible prioritaire.

 

Les dernières découvertes datant de juin et juillet nous demandent d'approfondir:

 

-A La piste des épaves trouvées à Jewels Island au large de Portland Maine, et de contacter les proches des témoins de l'époque.

 

- B La piste de la fameuse caisse: après quatre mois d'interrogations auprès des ministères, DGAC et autres services de l'Aviation et des laboratoires connus, nous pensons que la fameuse caisse contenant des morceaux de tôle a dû disparaitre dans l'incendie des hangars au sud du Musée du Bourget en 1990... ...

Souvenezvous, la presse de l'époque avait parlé d'une " bavure de sombres barbouzes qui devaient supprimer les restes du DC10 d'UTA contenant certaines preuves, mais ils se seraient trompés de hangar!"....

 

incendie_dugny005_copie.jpg

 

 

 

- C Nous avons à approfondir également la liste des différents avions (Coast Guards, Navy, et civils) existant dans le périmètre « presqu'ile de Burin jusqu'à Portland Maine ». Car, il n'est pas impossible qu'un des avions allant au devant de l'Oiseau Blanc ait pu avoir une avarie et soit alors également tombé. Nous enquêtons...pour savoir de quel terrain, il serait parti, est-ce un avion de journalistes, de Coast Guard? etc... Nous n'avons que le nom du malheureux pilote, c'est déjà pas mal. Mais vous comprenez que cela ne simplifie pas notre enquête, car cela multiplie les morceaux d'épaves...

 

- D Pour éliminer définitivement certaines autres pistes il va nous falloir nous plonger dans les archives de Terre-Neuve, de la Nouvelle Ecosse et du Maine.

 

- E Nous avons eu aussi la joie d'avoir un contact avec , Hamilton Fish Jr V ,le petit-fils du sénateur Hamilton Fish Jr III. Celui-ci ignorait que son Grand-Père avait été mécène de l'excellent avion Bellanca Coumbia. Nous lui avons préparé un courrier lui posant certaines questions sur cette fabuleuse course que la presse américaine intitulait: "THE NEW YORK TO PARIS AIR DERBY"... Aussi importante à l'époque que d'aller sur la Lune.

 

-F Nous devons prospecter dans les archives des Coast Guards, de la Navy, de Norfolk, du Sénat à Washington, dans les archives du gouvernement français de 1927 à 1935, mais là aussi beaucoup d'entre elles ont disparu au cours la deuxième guerre mondiale, pas facile...

 

- G Il me faut aussi relire et reclasser tous les documents et archives trouvées depuis 2008… car certaines pièces du puzzle peuvent se trouver à d'autres places!

Merci à vous tous pour votre patience, nous ne pouvons pas tout vous dire, ll faut toujours vérifier et re-vérifier, mais nous avons du nouveau !

Bien entendu, nous tenons nos principaux interlocuteurs au courant de nos recherches et de nos trouvailles, en leur demandant aussi une grande discrétion.

 

-H Le jeudi 16 octobre, je serais reçu pour la deuxième fois, par les éminents spécialistes de la Commission "Histoire Arts et lettres "de l'Aéroclub de France pour leur exposer nos dernières recherches et espérer leur soutien pour présenter à la FAI (Fédération Aéronautique Internationale) à Lausanne le dossier de L’Oiseau Blanc et de ses valeureux pilotes qui auraient donc été les premiers à traverser l'Atlantique d'Est en Ouest .

 

Bien entendu, je ferai fin octobre l'exposé de nos travaux et recherches au bureau de notre Association.

 

Bernard Decré


Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mardi 16 septembre 2014 2 16 /09 /Sep /2014 11:01

Conférences et Signatures :


Le mois d'août a eu son lot de conférences et de signatures de « L'Oiseau Blanc L’Enquête Vérité » livre co écrit avec Vincent Mongaillard. Ce livre est une vraie synthèse du faisceau de présomptions très dense qui résulte de nos recherches, une  analyse la plus fine possible ... Il n'empêche que certains éléments de l'enquête seront à affiner, voir à corriger, nous en sommes conscients..

En tête des signatures: L’Escale de Patrick Beven à L'Ile aux Moines où j’ai  dédicacé et aquarellé plus de 110 livres en deux matinées... Merci à lui pour sa promotion!

 

IMG_0944.jpg


Evénement de la rentrée parisienne: l’ouverture du restaurant L'Oiseau Blanc sur les toits du nouvel Hôtel Peninsula, avenue Kléber

Il y a quatre ans environ, à la suite d'une interview sur TV 5 Monde, Sir Michael Kadoorie, propriétaire des hôtels Peninsula à travers le monde et passionné d'Aviation, prenait connaissance de l'Histoire de l'Oiseau Blanc et de nos recherches. Je fus contacté via l'Aéroclub de France par son équipe que je rencontrai rapidement. La suite vous la connaissez : ils ont choisi l'avion de nos héros pour baptiser un des restaurants du Peninsula à trois cent mètres de l'Arc de Triomphe, et d’y installer à l’extérieur la réplique de l’avion de Nungesser et Coli ... Les plus grands décideurs, les media les plus importants passeront le voir!

Merci aussi au Musée de l'Air et de l'Espace et au Groupe SAFRAN avec son Musée des moteurs et ses techniciens bénévoles, qui ont réussi à exposer à l’intérieur le restaurant un magnifique moteur Lorraine Dietrich parfaitement jumeau de celui de l'Oiseau Blanc.

 

 -1-copie-3.jpg

 

La suite prévue :

..

Nous pensons, si bien sûr nous trouvons les fonds nécessaires, faire notre dernière campagne de trois semaines minimum, à Saint Pierre et Miquelon en 2015, du 11 juin au 10 juillet (?), avec comme mission:

Continuer dans la zone des filets à saumon au dessus de l'Ile aux Marins "Dans le suet"... pour l’Oiseau Blanc et pour le Ravenel: terminer la zone sud est de l'Ile Verte.

Le rapport et cartes sur les zones déjà prospectées va paraitre très bientôt. Nous diffuserons l'essentiel sur ce blog, et enverrons les dossiers complets à nos partenaires.

Pour le point 168, nous avons bénéficié de la collaboration du navire cartographique Laplace, qui malheureusement n'a rien trouvé sur le point indiqué .

 

Depuis la sortie du livre, nous avons découvert de nouveaux éléments. Nous allons mettre les bouchées doubles sur les archives gouvernementales françaises entre 1927 et 1937... Nous devrons également affiner nos recherches à la même époque au Sénat Américain, et mieux comprendre les activités d'Hamilton Fish jr..

 

 

Nous avons eu pour la première fois un budget légèrement en dessous de celui prévu initialement, alors que nous avons fait quatre semaines de recherches à plein temps sur place. La conjoncture est difficile pour tout le monde….

Nous insistons auprès des sociétés qui veulent communiquer sur cette fabuleuse histoire, les grands organismes aéronautiques et les Institutions, nous réussissons avec des moyens réduits, mais une passion énorme, à redonner leur places à de vrais héros, à réajuster l'Histoire de l'Aviation..

 

 

B.Decré


Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 4 août 2014 1 04 /08 /Août /2014 23:52

L’Oiseau Blanc à Paris....

Comme la presse nous l’a appris, l’Hôtel Péninsula-Paris a ouvert ses portes le 1er août, avenue Kléber. Le mois d'août va servir de période de rodage à ce splendide palace.
En décidant de donner le nom de L’Oiseau Blanc à l’un des restaurants du Péninsula-Paris, c'est un formidable cadeau que Sir Michael Kadoorie, son propriétaire, fait à notre Association. Ne résistant pas, je suis passé à l’improviste, le 30 juillet, voir Cliff Dunaway le responsable de l’installation de la maquette de L’Oiseau Blanc sur les toits de Paris. J'ai été bluffé par la qualité de présentation de l’Hôtel dans son ensemble et du restaurant “L’Oiseau Blanc”.
La réplique de l’appareil de Nungesser et Coli venait d’être installée. Impression extraordinaire de cet Oiseau Blanc au 7/8 survolant les toits de Paris en destination de la Tour Eiffel!....
J ai pu rencontrer, très rapidement, Nicolas Belliard, Directeur Général de l’Hôtel, ainsi que le responsable du restaurant “L’Oiseau Blanc”, et surtout féliciter Cliff Dunaway qui repartait a Hong-Kong....
Avec l’Association “La Recherche de L’Oiseau Blanc”, nous allons bien entendu tâcher d'organiser une soirée pour fêter cet événement en septembre, avec nos partenaires et les membres de l’association, sachant que la grande ouverture officielle se fera en février 2015. Mais laissons cette fabuleuse équipe roder ce magnifique Hotel sous les ailes de l’avion de Nungesser et Coli.

 

photo-copie-1.JPG

 

-1-copie-2.jpg


Conférences et Dédicaces

Le 7 août à 18heures, conférence au Café-Cinéma de l’Ile Tudy près de Bénodet: présentation du dernier documentaire de France 2, réalisé par Marie-Pierre Farkas, grand Reporter, puis débat et dernières révélations ....  Suspense assuré!!

Le mardi 12 août, l’Ile aux Moines après Baden, Benodet, etc... . Dédicace du livre de Bernard Decré et Vincent Mongaillard « L’Oiseau Blanc, L’Enquête Vérité » (Arthaud -Flammarion) organisée par Patrick Béven à l’Escale sur la place du marché de 10h30 a 13h.

 

Bonnes vacances

Bernard Decré 


Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mardi 15 juillet 2014 2 15 /07 /Juil /2014 13:18

 

Aujourd'hui sur Idfm98, de 17h00 à 18h00, présenté par Catherine Loubet

link

 

Et demain, enregistrement sur Radio Courtoisie, la diffusion bientôt

link


Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 16 juin 2014 1 16 /06 /Juin /2014 12:16

 

 

Depuis le 25 mai, nous avons un très bon taux de journées de recherches, autour de 85 pour cent. Nous avons décidé de ne pas travailler demain dimanche 15 juin, grande fête des Marins à Saint Pierre, mais avec des prévisions de vent et de pluie qui nous obligeraient à rester au port. Donc repos pour l équipe, repos relatif pour nos ingénieurs qui vont plancher sur leurs ordinateurs...

 

Pour l'oiseau Blanc, "un peu plus à l'Ouest..."

La zone redéfinie avec le concours de JP Girault de SAFRAN-Sagem, (qui nous a bien aidés pendant sa semaine consacrée à nos recherches), nous a fait éviter les fonds qui ont certainement été chalutés pendant des dizaines d'années. Nous nous sommes limités aux abords des Grapins, en sillonnant tous les 20m de large les fonds de 40m toujours en quête du moteur, et ensuite "un peu plus à l’Ouest" comme l'aurait dit le professeur Tournesol...

 

-1-copie-1.jpg

 

Première plongée ce matin samedi 14 juin, sur le spot "type rail" que nous avions déjà repèré il y a deux ans, par 55 m de fonds, où il fait 0 degrés.... ce spot pouvait être le support des trois réservoirs métalliques de l’avion: environ 3m sur 1m... le très bon club de plongée avec son Président Stéphane Salvat a lui même fait la plongée et pris les photos.
(cf : blog précédent)

 

Pour le RAVENEL:

Longs parcours le long de Lameline: des bords de plus de 5 milles nautiques, sur 100m de large environ, des fonds variables de 30 à 80m.

Puis sur une récente indication d’un patron de pêche, Pierre Lenormand et nos ingénieurs vont investiguer dans le sud ouest de Bobrocks. Nous avions prospecté à 300 mètres de ce point suspect... On est parti revoir.

D’autre part, avec l’aide du fort sympathique et efficace Président de la Chambre de Commerce, Xavier Bowring, qui connait bien Terre Neuve et ses habitants, nous avons fait faire un avis de recherches d'informations sur la radio de Marystown sur la presqu’île de Burin....

 

Pour l’Oiseau Blanc: de nouveaux documents confirmant le survol de Terre Neuve et peut-être de Saint Pierre par l’Oiseau blanc...

 

Capture d’écran 2014-06-16 à 21.36.37

 

Nous disposerons encore de quatre jours de recherches si le temps reste maniable, et nous replierons notre matériel le 18 juin après midi. Nous aurons fait une fois de plus une très sérieuse recherche, la mer étant toujours aussi grande....

Mais nous sommes consolidés par des signes importants de la part de Saint Pierre et Miquelon: Air Saint Pierre qui fêtait ses cinquante ans, et à notre grande surprise, leur nouvel ATR a été baptisé du nom historique de »L’Oiseau blanc". Bel hommage à ce fabuleux avion qui a réalisé la première traversée Est Ouest de L’Atlantique, piloté par des héros de l’Aviation. Je tiens à signaler la qualité de l’équipe de Benoit Olano, jeune et dynamique Président et Commandant de bord d'Air Saint Pierre. La réputation de cette compagnie, ainsi que de la DGAC de la météo et de tout le personnel Aviation de Saint Pierre n’est plus à faire. Déjà des Falcon fabriqués en France, et se rendent aux USA pour être finis, se posent à Saint-Pierre au lieu de Gander ou de St John....

Autre hommage rendu par les ados qui ont fait un vrai spectacle sur l'Avion et l'Oiseau Blanc au centre culturel "Cabar'air". Très sympa.

 

Capture-d-ecran-2014-06-16-a-21.41.03.jpg

Stéphane Artano, Président du Conseil Territorial ; Bernard Decré ; Benoît Olano, Président d'Air Saint-Pierre


Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 16 juin 2014 1 16 /06 /Juin /2014 11:19

Lors des longues lignes que nous effectuons avec la vedette Zéphyr, il nous arrive (heureusement !) de trouver des cibles plus ou moins intéressantes. Par exemple pour la campagne actuelle de 2014, le nombre de cibles repérées pendant les acquisitions journalières est à ce jour de plus de 170. La grande majorité est éliminée immédiatement, pour des raisons diverses : pas la bonne taille après une rapide analyse, pas d’anomalie magnétique à ce point dans le cas d’une cible repérée au sonar, ou au contraire une anomalie repérée par le magnétomètre, mais provenant de roches ou autres formations géologiques qui peuvent être visualisées au sonar, etc. Une autre bonne partie est ensuite éliminée rapidement après des passages supplémentaires avec le sonar en haute définition, mais aussi lors du traitement des données à terre, réalisée le soir, pendant les jours où la météo ne permet pas de sortir travailler en mer, ou bien encore au retour en métropole après la campagne sur place. Il ne reste donc au final que quelques points intéressants, dont la probabilité est la plus forte. Cela est valable aussi bien pour le Ravenel que pour l’Oiseau Blanc.

Il est donc ensuite nécessaire d’aller investiguer ces cibles restantes lorsque tout ce travail n’est pas suffisant pour identifier valablement ces points. Lorsque la profondeur le permet, le meilleur moyen est d’envoyer des plongeurs sur zone, afin de réaliser des photos ou vidéos de la cible. Lors des campagnes précédentes, les deux cibles les plus intéressantes concernant la recherche du Ravenel avaient été les bateaux identifiés comme le Cupids et le Savoyard 2. A noter que ces épaves, dont les positions étaient localement connues de façon approximatives (« Elles ont été coulé dans la fosse entre St Pierre et la presqu’île de Burin! »), ont depuis été l’objet de fiches d’épaves officielles par le SHOM, avec l’utilisation des positions précises et des images sonar que nous avons fournis, et devraient apparaître sur les prochaines éditions des cartes marines françaises.

Trouver un bateau de 200 tonnes est une chose, mais un relativement petit objet comme le moteur de l’Oiseau Blanc en est une autre, comme aiment à le rappeler certains observateurs extérieurs qui ont la critique facile, alors même que nous en sommes parfaitement conscient. Le magnétomètre et le sonar latéral sont les instruments indispensables des recherches d’objets perdus en mer au sein de l’industrie hydrographique (eh oui… un « détecteur d’épave », cela ne se loue ni ne s’achète pas, tout simplement parce que cela n’existe pas en tant que tel…), et ils ont une nouvelle fois prouvé leurs capacités de détection pour la cible que nous avions surnommé « le lit » lors d’une précédente campagne. Cette cible avait été conservée comme intéressante, et devait donner lieu à une investigation par plongeur. C’était un objet métallique, de 3m de long par 1m de large, avec une masse ferreuse d’environ 150Kg, reposant par une cinquantaine de mètres de fond au Sud-Est du haut-fond des Grappins, et qui pouvait faire penser à la structure métallique des réservoirs de l’Oiseau Blanc.

Grâce au concours du Club Nautique St Pierrais (que nous remercions encore une fois chaleureusement pour leur aide), cette plongée a été réalisée Samedi 14 Juin 2014 dans la matinée. La veille, nous étions allé sur la position géographique confirmée tant par le magnétomètre que le sonar latéral, et avions mouillé une bouée. Les plongeurs sont descendus le long du mouillage et ont immédiatement repéré l’objet en question. Des vidéos et photos sous-marines ont été faites, ainsi que des mesures in situ, qui ont confirmé celles effectuées sur ordinateur.  Après visionnage, les photos et vidéos nous ont malheureusement permis de conclure qu’il ne s’agissait pas d’une partie de l’Oiseau Blanc, mais de morceaux de métal entrecroisés qui font penser à des rails.

Ci-dessous des images de cette fameuse cible T08 « le lit »:

Image1.png

La fenêtre entière du sonar latéral, où la cible a été repérée, juste après un changement de sédiment (fin de rides sous-marines). On est ici loin d’avoir un énorme objet, et on s’aperçoit bien de l’attention nécessaire pour ne rien laisser passer.

 

Image2.PNG


Ce morceau de l’écran est ensuite noté comme intéressant, l’image est agrandie, les couleurs peuvent être modifiées, et des mesures de distance réalisées.

 

Image3.jpg


La troisième image comporte les courbes magnétiques de deux passages autour de l’objet, dans des directions différentes, ce qui explique le sens différents de l’anomalie magnétique par rapport au champ ambiant.

 

Image4.jpg


Et pour finir une photo sous-marine de l’objet, prise par les plongeurs du Club Nautique St Pierrais, pour comparaison. (Photo : Stéphane Salvat et Thierry Kersaudy)

Même si au final cette cible va rejoindre la liste de celles déjà invalidées, cela nous montre bien une fois de plus que retrouver le moteur de l’Oiseau Blanc n’est pas qu’une utopie. Les instruments sont performants et surtout adaptés à ce que nous faisons, le positionnement du bateau et des capteurs est  assez précis pour nous permettre d’envoyer avec confiance des plongeurs à plus de 50 mètres de profondeur sans leur faire perdre de temps à chercher l’objet, et donc si le moteur Lorraine-Dietrich se trouve bien dans une des zones de recherches, nous avons toutes les chances de le repérer de la même manière…et cette fois-là les plongeurs reviendront avec des images qui nous donneront encore plus le sourire que celui procuré par la satisfaction d’un travail bien fait.

Sébastien Goguet, Senior Surveyor (3S Consult) – Installation et interfaçage des instruments – Opérateur du sonar latéral

Hervé Blanchet, Chef de Mission (DRSM) – Logistique des instruments – Navigation - Opérateur du magnétomètre


L’équipe du Club Nautique St Pierrais qui a effectué la plongée :

_40J9133.jpg

© JC L'Espagnol


La vedette Zéphyr à côté de la bouée mouillée pour indiquer la position aux plongeurs:

Capture-d-ecran-2014-06-16-a-11.31.13.png

© JC L'Espagnol


Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Vendredi 6 juin 2014 5 06 /06 /Juin /2014 20:57

-5

© L'Espagnol Jean-Christophe

 

Je suis très fier de mon équipe : Pierre Le Normand, Hervé Blanchet, Sébastien Goguet. Moins de 24heures après notre arrivée, dix heures de vol en deux étapes, l’équipe était sur l’eau et commençait à travailler dés le 25 mai.

Depuis c’est tous les jours, samedi et dimanche compris, qu'après un point fait tous ensemble tous les matins entre 7h45 et 8h15, l’équipe repart sur l eau.

 

Depuis quelques jours, on a un bon brouillard, à ne pas voir à cent mètres, il n'y a pas grand vent, mais à l’extérieur du port, une houle venant du sud secoue bord sur bord notre Zéphyr. Le travail continue sans pose pendant 9 heures, l’équipage a le cœur bien accroché et l’objectif est de protéger les ordinateurs qui ont tendance à suivre le roulis.... Le travail continue et les aller-retours de nos sonar et magnétomètre tractés nous donnent quelques indications sur des cibles à analyser plus tard par des plongeurs. Du vent et une mer plus forte doivent arriver en milieu de journée, je fais confiance à Pierre pour revenir sagement à temps...

 

Herve Blanchet et Sébastien Goguet expliquent leurs travaux:

 

Situation des recherches OB2014 au 05 juin.

 

Cartes représentant l’avancement des prospections au 05 juin 2014 pour les Survey Oiseau Blanc et Ravenel, ainsi que les zones prospectées les années antérieures depuis 2009.

 

Pour chacune des deux cartes :

-        En bleu et vert : les zones précédemment investiguées

-        En rouge : la campagne 2014 au 05 juin.

 

Les échelles sont différentes car les distances inter-profils sont de 15 mètres pour l’Oiseau Blanc et de 80 mètres pour le Ravenel.

 

En effet, les deux recherches sont très différentes : un chalutier et un moteur d’avion.

 

Pour le Ravenel :

La largeur d’un passage de sonar latéral permet une investigation (un couloir) de 200 mètres de large. Le chalutier sera visible sur des fonds plans ou peu rocheux, mais peu ou difficilement discernable sur des fonds escarpés et très accidentés, comme sur la partie Nord Est près de Lorries (Terre-Neuve), ou près de la Grande Basse.

Le magnétomètre est capable de détecter les 200 tonnes de fer du chalutier à 100 mètres, quelque soit la nature et la morphologie des fonds.

C’est ainsi que cette distance de 80 mètres a été choisie.

 

Capture d’écran 2014-06-06 à 21.01.28

 

Pour le moteur de l’Oiseau Blanc :

Sur les fonds plans ou rocheux, moult roches ou débris jonchant les fonds pourraient être pris pour le moteur par l’imagerie acquise par sonar latéral.

Le magnétomètre permet d’éliminer les cibles non ferreuses. Mais la distance de détection du magnétomètre est d’une vingtaine de mètres pour la masse de fer du moteur qui est de 150 kg.

C’est ainsi que la distance de 15 mètres a été choisie.

 

Les deux appareils sont donc complémentaires.

 

Les filets à saumons

Par ailleurs, sur la carte de l’Oiseau Blanc, nous pouvons observer un « trou de couverture » au Nord du plateau rocheux « Les Grappins ».

Il est dû à la présence de filets à saumons que les pécheurs de Saint-Pierre posent à cette époque de l ‘année. Ainsi donc nous ne pouvons accéder à ces endroits.

jeudi 5 juin 2014

Capture-d-ecran-2014-06-06-a-21.03.04.png

 

Tous les soirs à 19h, un débriefing ouvert à tous à l’Hotel Robert: il y a des fidèles comme Sybil Olano, Président de l’Association RAVENEL, Vladimir Laroque, Jean Christophe Lespagnol, Celine Alegre qui fait de délicieux gâteaux, accompagnée de sa fille Kirsty, et de notre amie Sarah, Marie Laure et Jean Louis Rabottin …. Souvent, nous y récoltons des indications fort utiles pour le déroulement de nos recherches....

 


Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Catégories

English version

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés